Découverte de ponts extraordinaires à travers le monde

Voyager de pont en pont à travers le monde

Chacun de ces sublimes ponts, en France ou à l’étranger, est associé à une proposition de voyage. Même s’il faudra attendre encore quelques mois avant d’emprunter les plus lointains d’entre eux pour relier deux rives hautes en couleurs, on ne résiste pas au plaisir de les admirer et de se plonger tout de suite dans leur histoire.

En avant pour des traversées insolites à faire découvrir à vos lecteurs en quête d’évasion.

Espagne – Ronda Le Puente Nuevo

Trois ponts  chevauchent l’impressionnante gorge du Tajo qui divise Ronda. Le premier date de l’époque romaine, le deuxième du Moyen Âge et le troisième – dit Pont Neuf – a été construit à la fin du XVIIIème siècle au plus haut de la falaise. Emblème de la belle andalouse, il tient la vedette dans le roman d’Hemingway Pour qui sonne le glas.

Brésil – Brasilia le pont Kubitschek

À Brasilia, la cité futuriste d’Oscar Niemeyer, impossible de construire un pont banal. Flottant sur l’immense lac Paranoa, le Juscelino Kubitschek – baptisé du nom du père du Brésil moderne et surnommé JK – ne l’est assurément pas avec ses trois arcs à haubans asymétriques inspirés par les ricochets d’une pierre sur l’eau.

Autriche – Gratz La Murinsel

Signifiant littéralement “l’île sur la Mur”, cette plate-forme futuriste en acier a été inaugurée en 2003 dans le cadre des manifestations de Graz, Capitale européenne de la culture. Avec ses passerelles reliant les deux berges de la rivière, la Murinsel a transformé le regard des habitants sur leur ville.

Birmanie – Amarapura le pont U Bein

Plus d’un millier de piliers couverts d’une jetée relient les rives du lac Taungthaman, distantes de plus d’un kilomètre : ce pont unique au monde a été construit avec du teck du palais d’Inwa, abandonné lors du transfert de la capitale royale à Mandalay au milieu du XIXe siècle. Il porte le nom du maire qui eut cette idée lumineuse.

Nouvelle Aquitaine – Echillais Le pont Transbordeur de Martrou

Conçu pour relier les rives de la Charente sans gêner le passage des bateaux, il se compose d’un pont suspendu et d’une nacelle mobile qui fonctionne comme une remontée mécanique. Après moult péripéties, le dernier pont-transbordeur de l’Hexagone a repris du service pour les piétons le 29 juillet 2020, jour de ses 120 ans.

Vietnam – Danang Le pont Ca Vang

Ancien lieu de villégiature des colons français quand le Vietnam était une partie de l’Indochine, les collines de Ba Na, sur les hauteurs de la ville de Danang, abritent aujourd’hui un parc d’attraction accessible en téléphérique. Le Pont d’Or – Ca Vang en VO – est soutenu par deux mains géantes du Bouddha.

Argentine – Buenos Aires Le Puente de la Mujer

Sur les docks de Puerto Madura, ce pont pour piétons est en partie mobile pour laisser passer les voiliers naviguant sur le Rio. Prouesse technique, c’est aussi une allégorie : son créateur, l’architecte Santiago Calatrava, a dessiné un couple dansant le tango : “l’épine” est l’homme et la structure courbe suggère les mouvements de la femme.

La Réunion – Sainte – Rose Le pont suspendu de Sainte – Rose

Erigé en 1893 au-dessus de la Rivière de l’Est, ce très long pont reliant le Nord et le Sud de l’île a transformé son destin en permettant à l’industrie sucrière de prospérer. Actuellement fermé en raison de sa fragilité, il devrait faire l’objet d’une prochaine restauration avec l’aide de la manne du Loto du Patrimoine.

Pays de Loire – Montargis Le pont-canal de Briare

Reliant Montargis à Briare, le doyen des canaux de France est émaillé d’ouvrages d’art. Le pont-canal de Briare qui enjambe la Loire est le plus remarquable, prouesse technique et esthétique qu’on doit en partie à Eiffel. Le soir venu, candélabres et obélisques-lanternes jettent de poétiques reflets dans l’eau…

Auvergne-Rhône-Alpes – Ruynes-en-Margeride Le viaduc de Garabit

De tous les viaducs de la ligne de chemin de fer des Causses, le Garabit est le plus célèbre. C’est Gustave Eiffel qui a réalisé cet ouvrage métallique dominant les gorges de la Truyère de 122 mètres. À son inauguration en 1888, il était le plus haut du monde mais depuis la création d’un barrage, il ne toise plus l’eau que de 95 mètres.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *